{{{$data->nom}}}

Les Forêts Mentales, groupe Orchidée

Scène libre : Aventure

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

Chez Vladek, c'est tempête dans un crâne de piaf. En fait, c'est pas tellement les caps qui l'intéressaient, ou peut-être offrir des belles choses à Olga, qui mériterait une vraie belle robe plutôt qu'un truc tout rapiécé, bien qu'il lui fasse confiance pour en tirer le meilleur.

Mais surtout, il s'est demandé un instant s'il ne devait pas un devoir de vérité à son public. Que s'il y avait la guerre au-dehors de son village, il fallait en parler. Peut-être appeler les gens à se défendre. A se rebeller. A se battre pour la paix. Enfin, tout ça dans sa tête, c'était en des termes plus simples et plus confus comme des têtes d'épingles qui lui dardaient dans la cervelle.

Mais ce qu'ont répondu les autres l'a fait changé d'avis. Même Luka avait pas l'air vraiment d'accord pour que Vladek parle de la guerre.

Alors, le lendemain matin, alors que Bosko attend de lui qu'il fasse son premier bulletin de reporter de guerre, le pouilleux lance les caps en l'air et chantonne : "Ici Radio Frondaisons ! Kiril le cuistot a des rats dans ses soupières ! Alma la chaudronnière met des crottes de chat dans le métal des clients qu'elle n'aime pas ! Et Nedim le charron fait l'amour avec des biquettes !"

Une femme troglodyte s'avance parmi les autres. "Je m'appelle Adijan la poudreuse. J'en ai assez de fabriquer de la poudre pour des fusils. Je crois que Bosko nous ment sur ce qui se passe au-dehors, je veux vous suivre."

Adijan fait ses adieux aux autres, et tout le monde souhaite à la troupe un bon retour. Des bouteilles de rajika circulent de mains en mains.

Vejkoslava, après ramassé un maximum de provisions, fait signe aux autres : "je vous propose de descendre encore un peu dans les souterrains. Il me semble qu'Olga recherche la source de l'emprise et que Mihaljo recherche une plante parfaite. Les deux choses sont intimement mêlées et je pense qu'on peut les trouver dans les entrailles du complexe. Peut-être aussi qu'on y trouvera une solution pour soigner Lasko qui a été pollué par l'huile noire, avant qu'il ne se transforme. Enfin, j'espère. Ensuite, nous irons à Belgrade puisque c'est ce que tu veux, Mecano.

Tout le monde se met en route, et Vladek, alourdi par son bras radio, les suit tant bien que mal. Il ne voit pas que dans son dos, croisant les doigts et crachant par terre, Bosko lui a jeté un sort. Il ignore aussi qu'il a peut-être sauvé les Balkans, car si jamais Radio Frondaisons avait parlé de la guerre, vu le nombre de personnes qui l'écoutent et croient tout ce qu'il raconte, sans doute la guerre s'en aurait été trouvé renforcée, par les lois de l'égrégore.

Vladek ignore qu'il a sauvé sa terre natale tout en scellant peut-être son sort, comme une aiguille magique plantée dans le coeur.

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>