{{{$data->nom}}}

Les Forêts Mentales, groupe Orchidée

Scène libre : Aventure

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

29457859924_10b7bb0fb6_q.jpg
Doomsdayer's Holiday, par Grails, du post-rock oriental, psyché et dronisant, tantôt mélodique, tantôt sombre, tantras d'anciens temples profanés par les racines.

"Par ici ! Par ici !"

Alors que la petite troupe prend la fuite tant bien que mal au milieu des arbres déchiquetés et des buissons aux palmes griffues, pourchassée par les quelques survivants de la Horde, masse de chair couverte de sang et de viscères, une silhouette agite des bras pour intimer à Lasko, Olga et Vladek de suivre sa direction.

C'est une femme vêtue de loques jaunes qui semblent couvrir un équipement de survivaliste en bonne et due forme, peut-être un gilet pare-balles, des bottes, des boîtes à médecine, un compteur Geiger... Ses cheveux sont noirs et poisseux, des lunettes de soudeur mangent son visage sale. Elle tient un fusil ravaudé de partout, métal, bois, tissu et fumée, qui lui tient presque lieu de bras supplémentaire.

Elle les entraîne dans la forêt, maquille leur piste et les mène jusqu'à une trappe de métal cachée sous les feuilles mortes.

Ils sont dans un réseau souterrain fortifié. L'endroit est à moitié envahi par la forêt : des arbres blanchâtres poussent en travers des tunnels. Champignons et fougères phosphorescentes grouillent de partout.

Ils se planquent dans une salle qu'éclairent une lampe grossière reliée à un groupe électrogène. Il y a des caissons et des bocaux de nourriture pourrie.

La femme se présente enfin : "Je m'appelle Vjekoslava, je suis une éclaireuse. J'observe la Horde des Mutilés depuis quelques temps. Vous avez eu chaud."

Un braillement de bébé. Dans un des caissons, un nouveau-né, très sale. Vjekoslava l'a recueilli.

Olga est en train de mourir. Vladek se traîne à son chevet. Comme à regret, il murmure quelque chose à ses nano-puces. Les bestioles rampent sur le corps de la brodeuse. Elles lui rentrent dans le système sanguin, sauf une moitié du troupeau qui reste au niveau de la blessure et la colmatent, formant un tissu électronique.

Vladek n'a ni plus ni moins qu'en ses mains la technologie qui manquait à la République de Belgrade pour assurer sa perrénité, et même pourquoi pas, étendre son emprise sur toute la Yougoslavie.

Luka a la force avec lui. Un bon coup de clef anglaise sur le crâne de Vladek, et les nano-puces seront à lui. Vjekoslava s'est absentée un court instant pour faire une reco. Qui pourrait lui apposer de la résistance ? Certainement pas Lasko qui est mourant et à court de munitions, ni Olga qui est en train de se régénérer... Luka n'a qu'à saisir cette opportunité de faire la toute-puissance de Belgrade et de s'assurer un avancement bien mérité.


0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>