{{{$data->nom}}}

Les Forêts Mentales, groupe Orchidée

Scène libre : Aventure

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

Ces galimatias ne le concernaient pas. La machine si docile, si porteuse ne marchait plus, et ça, c’était un grand malheur. Un malheur car il serait dur de justifier la perte du tonnerre mécanique. Un malheur car chaque panne était comme une mort, un deuil à tenir. C’était si rare, si précieux. Alors avec son fidèle outils, il essaye de voir si c'est le carbonnateur qui est encrassé, ou si c'est le radioactivateur qui fuit.


Mais certains sons, certains regards commencent doucement à installer une mélopée douce-heureuse. Dont les notes crochées se font autant d'hameçons qui cherchent à éperonner plus de fidèles à la parade nocturne des 100 démons. Et commence à se ressentir le malaise, quand apparait le trefle irridescent. Ce qui devait sauver Belgrade la Miraculée. Il n'y avait pas de sutra pour cette rencontre, une seule solution.


Il n'a pas regardé derrière lui, il a commencé doucement à s’éloigner, prenant le peu qu'il peut. Le reste de la radio. Parce que merde. Le fusil doit rester derriere. Il n'a que deux mains, et il entends bien que celà reste ainsi.


Remplacer l'Humanité par cette galerie des horreurs ? Quelle idée répugnante ! Il allait falloir purifier au no-palme, un carburant sans huile et bio, cette curieuse bande qu'on ne sait quelle mouche a piqué de son aiguille érodée.


Quels autres armes avaient-ils ? Comptaient-ils réellement ensemencer la totalité de la forêt de leur spores démoniaques ? Et quel sport ce serait de les fuir !


C'est à ce moment qu'il ressent le besoin impérieux de courir. De s'enfuir maintenant, l'esprit à l'arret. Comme une injonction au plus profond de son être, presque étrangère.


[Fuyez !] se joint à l'unisson.


Fuyez pauvres fou, fuyez la Fin des Temps.

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>