{{{$data->nom}}}

Les Forêts Mentales, groupe Orchidée

Scène libre : Aventure

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

Pris de panique, Vladek gueule dans son émetteur radio :

"On recherche d'urgence Luka Horvat, démineur, au Spomenici des deux ailes érigé en l'honneur de Tito et de la glorieuse utopie socialiste ! Un démineur siouplait ! Snirfl... C'était Vladek le Pouilleux pour Radio Frondaisons... Et maintenant un disque..."

Presque robotiquement, le pouilleux pousse l'aiguille de son poste ambulant sur le seul vinyle qu'il possède et qu'il passe en boucle sur Radio Frondaisons : La Bamba.

Para bailar la bamba
Para bailar la bamba se necesita
una poca de gracia
Una poca de gracia y otra cosita
Ay, arriba y arriba

Et pendant que Vladek prie tous les dieux qu'il connaisse, de Jésus Cuit à Papa Slobodan Milosévic en passant par Abdul Al-Hazred, toute sa vie défile devant ses yeux. ou du moins une partie de sa vie qu'il avait oublié.

Il est plus jeune, du moins il croit. Et il est dans sa cabane, il montre à la plus belle fille du village comment fonctionne l'aiguille de son grammophone. La Bamba commence à jouer sur un ton aigre, une broderie de sons nostalgique et infiniment exotique, le dernier parfum de l'Âge d'Or, qui les entraîne dans un pays où ni les hommes ni la nature ne seraient fous. Et Vladek ne s'en rend même pas compte tellement à ses yeux ça relèverait de la science-fiction, mais la brodeuse est fascinée par le spectacle.

Alors Vladek lui offre en cadeau un de ses poux. Une minuscule créature toute de métal faite.

Dans sa transe de mort imminente, il se pourrait bien que Vladek ait évoqué ça à haute voix dans le poste, sur fond de musique latino du temps passée.


0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>