{{{$data->nom}}}

Les Forêts Mentales, groupe Orchidée

Scène libre : Aventure

Créer une scène libre Répondre

RP posté le

Alors que Lasko commençait à parler de ses camarades, Schmenka écrase sa grosse paluche sur le bouton OFF : "Tu vas finir par nous attirer des ennuis avec ton machin, Vladek Stanevic le Pouilleux, fils de chamelle enragée !"

Vladek fait son contrit quelques temps, puis rebranche le poste dès que Schmenka a le dos tourné.

C'est alors que Lasko égrène la litanie des noms de ses camarades, morts ou vivants, amis ou ennemis : "Miloràd Ahmud, Luka Horvàt, Sejla Tzàdic..."

La vieille répond à la question du mercenaire concernant Olga :

"Olga, c'était la plus belle femme de notre village. Avant l'incident... Maintenant, elle suit la horde des mutilés, elle est tout à l'arrière, je ne sais pas si elle est encore bien intégrée... C'était notre brodeuse, mais maintenant elle a une aiguille spéciale, certains la disent magique, d'autres la disent maudite, et elle brode avec des tissus dérobés aux morts, un peu comme une araignée... Alors crois-moi ça peut porter que le mauvais oeil (elle passe son pouce sous ses dents comme pour conjurer le sort). Je pense qu'elle peut intercéder auprès de la horde des mutilés pour qu'ils te soignent... en échange, ça lui permettra peut-être d'en apprendre plus sur la horde et leur secret... Allons la voir ! Mais... Vladek ! Tu as repris l'antenne, saleté !"

Elle mort la main du Pouilleux et redébranche la radio.

"Arrête avec tes enfantillages et mettons-nous en route !"

Vladek rassemble ses affaires. Il veut bricoler une version portative de son émetteur radio. Visiblement, ils s'apprêtent à vivre une grande aventure, et Radio Frondaisons doit à tout prix l'émettre.

Il sort une clé anglaise volée au régime de Belgrade et démonte son poste émetteur avec. Vladek l'ignore, mais cette clé est un artefact de l'ancien temps, c'est plutôt un genre de robot en fait et c'est ainsi que Vladek réussit l'impossible : recréer un poste émetteur transportable (enfin c'est un bien grand mot : c'est un énorme amas rouillé de diodes et de micro et de bobines que Vladek doit porter sur son dos). Un artefact que convoite Luka Horvàt depuis un certain temps...

Schmenka redescend l'échelle de bois en portant Lasko. Et puis Vladek la suit, ou plutôt tombe de toute la hauteur de la cabane avec son barda radiophonique crachotant.

Dehors, le village ce n'est juste que des toits noirs de cabane et un monastère pourri qui dépassent des arbres. Tout autour, c'est la forêt aux couleurs d'acier rouillée et les montagnes comme des statues abstraites oubliées de la logique.

0
Créer une scène libre Répondre
*/ ?>